Return to site

Baby-sitter : faire face à un comportement difficile

· garde d'enfant

Dans votre job de baby-sitter, vous allez parfois vous occuper d’enfants un peu difficiles, qu’ils soient boudeurs ou agités. Mais comment les gérer avec facilité ? Le site Holéon vous répond dans ces lignes. Il est en effet important de connaître certaines stratégies lorsque certaines situations deviennent difficiles.

Prévenir les difficultés

La meilleure façon de faire face aux comportements difficiles consiste à éviter que de telles situations ne se produisent ! Il faut donc anticiper, prévenir les difficultés. C’est le conseil le plus sage que vous puissiez avoir. Il suffit de reconnaître certains signes qui amène un enfant à déraper.

Les enfants ont tendance à perdre leur contrôle lorsqu'ils sont fatigués. Ne serait-ce que pour cela, faites-leur faire une sieste digne de ce nom. Assurez-vous qu’ils sont bien reposés, et selon vos horaires de baby-sitting, sachez reconnaître quand ils ont besoin de dormir, ou sachez les coucher plus tôt que d’habitude s’il le faut.

Les difficultés, peuvent prendre différentes formes, de la bouderie aux crises lors du goûter ou d’un repas. D'autres raisons pour lesquelles les enfants perdent leur contrôle peuvent être :

  • La faim
  • L’ennui
  • La frustration
  • Le besoin de réconfort

Bien au-delà ce ces petites difficultés, l'intervenante est également présente à la maison des parents pour accompagner l'enfant dans ce que les professionnels de l’enfance appellent le socio-affectif. Ces moment dont il est question dans ces lignes, sont des tremplins pour créer une relation de confiance et de sécurité indispensable à ce jeune. Vous avez alors posé le cadre de cet apprentissage. Il ne reste plus qu'à tisser le biotope le plus positif qui soit, pour cette expérience d'apprentissage. Fort heureusement, c'est très simple à mettre en place.

La distraction

Une bonne baby-sitter est parfois une illusionniste : distraire l’enfant pour qu’il se détourne de ce qui le motive à faire une crise. Parfois appelée «redirection» dans le monde du développement de l'enfant, c'est une excellente méthode pour faire face aux comportements difficiles, en particulier chez les tout-petits. Distrayez-les avec quelque chose de coloré ou de musical. Pour les enfants plus âgés, apportez cette distraction avec des questions sur leur groupe de musique préféré ou sur ce qu'ils suivent sur YouTube.

Intéressez-vous à eux, et tout changera. Si vous avez par ailleurs des frères ou sœurs qui vous ont communiqué une culture similaire à celle de l’enfant dont vous avez la garde, vous aurez encore plus de facilité. Sinon, vous trouverez des indications sur des sites dédiés à ce jeune public.

Le choix et les jeux

Présentez des choix aux enfants. Ils aiment avoir le contrôle de leur petite vie. Offrez-leur un couple de choix acceptables, tout en insistant sur ce qu'il faut faire. Ce comportement évite beaucoup de crises. Bien entendu, par acceptables, il s’agit de possibilités aussi probables pour vous que pour eux.

Ce choix est également un atout pour les jeux : lequel préfèrent-ils ? Parfois il ne s’agit pas d’un jeu de société, comme par exemple le jeu de la corbeille : lorsque la lessive est terminée, remettez à chaque enfant à un tas de vêtements pliés, puis voir à quelle vitesse ils peuvent courir dans leurs chambres pour ranger les vêtements. Les mamans et les papas les plus occupés vous remercieront !

Pas de bras, pas de chocolat

La signification de la maxime « Pas de bras, pas de chocolat » est exemplaire : si l’enfant n’aide pas ou ne fait pas quelque chose que vous attendez de lui, il n’y a pas de récompense ou de plaisir particulier en échange. Donnez aux enfants quelque chose à attendre après avoir terminé une corvée ou une tâche : lorsque tu auras mis ton pyjama, je te lirai ton livre préféré ou lorsque ta chambre sera propre, je te préparerai ta glace, etc.

Faire une pause

Avant de recommencer une activité par exemple, faites une pause. Parfois, les enfants ont juste besoin de prendre une pause. Si l’enfant que vous gardez joue trop brutalement ou grossièrement, surtout après des remarques ou des avertissements répétés, une pause est nécessaire.

La pause peut se manifester de différentes manières. A savoir qu’il peut être question de laisser un jouet ou un jeu pour un autre. L’enfant s’est lassé de cet objet ou de ce jeu, tout simplement. Il a besoin d’être dynamisé avec autre chose. Mais la pause peut s’adresser au fait même de jouer. Principalement pour les jeunes enfants, jouer sans cesse génère de la fatigue.

S’agissant des enfant en bas âge, le fait de changer d’activité ou de jouet n’est pas toujours la meilleure solution. Ils sont trop jeunes pour que cette technique soit efficace. Dans ce cas, le mieux est de les distraire, comme vu plus haut.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly