Return to site

La confiance est le sésame de la baby-sitter !

· baby-sitter,garde d'enfant

Connaissez-vous l’ultime motivation amenant des parents à choisir une baby-sitter plus qu’une autre ? Il s’agit de la confiance. Holéon fait un premier travail sur ce point, et son sérieux ainsi que ses références contribuent beaucoup à cette image positive, mais vous faites partie d’une liste de candidates suggérées et c’est à vous d’inspirer cette confiance à cette famille.

Si la confiance n’est plus, même en cours de mission, les parents choisiront une autre baby-sitter.

Mais aujourd’hui, abordons les péchés capitaux dont vous devez vous tenir à tout prix à l’écart, car ce sont des nuisances venant grignoter progressivement l’assurance des familles.

Les conséquences du manque de confiance

Ce qu’il faut comprendre est simple : si vous perdez une mission pour pénurie de confiance, cette référence risque de vous empêcher d’accéder à d’autres baby-sitting. Quand il s'agit de garde d’enfants, chaque mission est une chance de prouver vos compétences et d'élargir la gamme de vos références.

Les mauvaises expériences se diffusent vite, surtout avec les réseaux sociaux. Et c’est une belle transition, car la première erreur à ne pas commettre est relative à vos partages.

Vos partages sur les médias sociaux

Les enfants que vous gardez sont peut-être les créatures les plus mignonnes que vous n’ayez jamais vues, mais ne prenez pas de photos d’eux pour les poster sur votre compte Facebook !

Même dans votre fil d’actualité, restez discrète sur le lieu de votre intervention, sur vos activités avec les enfants, etc. Ne faites pas de votre page personnelle une exposition de vos interventions professionnelles. Vous pouvez communiquer sur votre passion que représentent les enfants, mais les partages s’arrêtent à vos motivations, pas à votre activité.

Ne brisez pas la confiance des parents en leur enlevant une partie de leur vie privée.

Renoncer à l’autorité est maladroit

"Eh bien, papa me laisse faire" vous diront les enfants que vous frustrez durant votre baby-sitting. Qu'il s'agisse d'un coucher plus tôt, d'un biscuit supplémentaire refusé ou d'un rouge à lèvres de sa maman que vous lui enlevez des mains, souvenez-vous que vous êtes la responsable et que vous appliquez des règles.

Il est peut-être vrai que l’enfant est autorisé à manger des biscuits au moment de la sieste, mais avant d’avoir la confirmation des parents, suivez votre instinct et tenez ferme. Il est préférable de dire non et de vérifier quand le premier parent rentre du travail, que d’expliquer pourquoi les draps du lit sont remplis de miettes de biscuits.

Les parents doivent savoir que vous êtes responsable et capable de prendre soin de leurs enfants.

Sortir ou non les enfants ?

A moins que vous n'ayez reçu l’aval des parents, vous ne devez en aucun cas sortir les enfants de leur domicile. Les parents s'attendent à ce qu’il soit en sécurité à la maison avec une baby-sitter de confiance. Même une promenade non autorisée au parc pourrait laisser place à des soucis. Assurez-vous des possibilités avec les parents avant de les mettre en œuvre.

De la souplesse dans la discipline

Tempêter de colère pour faire exécuter un ordre n’est pas la meilleure des solutions… La mise en œuvre de la discipline doit être cohérente et souple. Votre forme de discipline peut être efficace, mais peut également être un peu choquant à vivre pour les enfants. Imaginez qu’une famille ait besoin de vos services sur un horaire non prévu, et qu’au moment de vous appeler leur enfant proteste à sa manière : Je ne l'aime pas, elle m'a fait asseoir dans le coin ».

Parlez avec les parents de la façon de gérer les problèmes est une bonne chose. La règle est l’anticipation.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK