Return to site

Comment aider vos enfants à grandir dans un quotidien "métro-boulot-dodo" ?

· garde d'enfant,enfant,parent,famille,baby-sitting

Les routines bercent le quotidien. Les parents sont souvent dépendantes des horaires imposés par l’école et le travail : heure du lever, départ, transport, déjeuner, retour à la maison, préparation du dîner, coucher ...

L'imposition naturellement des routines au quotidien de l’enfant, ils ne comprennent pas toujours et l’empêchent parfois de faire les choses à son propre rythme.

En quoi les routines sont-elles importantes pour lui ?

Comment l’aider à grandir au sein de ces routines en lui offrant l’autonomie dont il a besoin tout en intégrant nos propres contraintes d’emploi du temps ?

La pédagogie Montessori selon le développement de l’enfant 

Maria Montessori a identifié des phases sensibles de l’enfant, ainsi de 0 à 3 ans, l’enfant exprime un besoin d’ordre. C’est particulièrement visible à 2 ans et demi, lorsque l’on observe un enfant avec des feutres et une feuille. Il passe souvent davantage de temps à reboucher les feutres qu’à dessiner. Ce comportement est une réponse naturelle a un besoin physiologique d’ordre : les choses doivent être à leur place et sous une certaine forme, si le feutre est débouché : les deux éléments sont séparés et donc pas ordonnés, cela perturbe l’enfant qui a besoin d’y remédier.

De 3 à 6 ans, Maria Montessori observe que chaque chose doit se faire de manière ordonnée de sorte à sécuriser l’enfant. Lorsque l’enfant sait où dans quel ordre chaque événement va se produire, il se projette, il est rassuré. Il est donc important de lui donner une visibilité sur ce qui va se passer, de lui donner des informations qui traduisent un moment clé : lorsque l’on ferme les volets, c’est la nuit, le moment où l’on dort ». Cela passe également par le rangement des choses. Le fait de savoir où sont les objets le rassurent.

Les routines : une réponse aux besoins fondamentaux de l’enfant

Dans ce contexte, les routines répondent à ce besoin. Si l’on observe la vie d’un enfant, on constate que déjà bébé on a installé des routines pour que son corps puis l’ensemble de son être se règle au monde qui l’entoure : l’heure des biberons, le bain, la fermeture des volets pour qu’il dorme la nuit etc…
Installer des routines et un contexte propice à cette régularité permet de sécuriser émotionnellement l’enfant. Il saura davantage s’habituer à un changement s’il sait à quel moment de sa journée il va se produire. Il doit pouvoir rester maître de ses actions. Ainsi si un jour vous devez partir plus tard car vous avez un rendez-vous, parlez-en à votre enfant. Expliquez lui ce qu’il va se passer et quel moment de sa routine à lui sera chamboulé, il s’adaptera facilement. A terme il saura mieux appréhender les urgences.

Au-delà de répondre à un besoin de sécurité physique et émotionnelle identifié par Maria Montessori, les routines permettent à votre enfant de gagner en autonomie. C’est particulièrement intéressant dans la tranche 3 à 6 ans. Il apprend à s’habiller seul, il sait quand et comment faire sa toilette.

Les routines pour qui et pour quoi ?

Les routines infusent dans toute la famille, chacun connait son rôle, sait ce qu’il a à faire et comment. Elles contribuent au bon équilibre familial. Pour les plus grands, c’est le moyen de les intégrer aux tâches quotidiennes, de les encourager à aider à la maison et de participer à l’ effort général. En lui offrant cette place et ses responsabilités, on accroît son autonomie mais aussi sa confiance en lui.

Comment s’y prendre, pour installer des routines qui fonctionnent ?!

Vous pouvez mettre en place un tableau de routine. Construisez-le avec votre enfant. Pour les plus petits, il peut être intéressant de le faire de forme ronde, comme une horloge. C’est aussi un premier pas vers l’apprentissage de la lecture de l’heure. Découpez ce cercle en parts et répartissez avec l’enfant à l’intérieur les moments clés de sa routine : se lever, prendre son petit déjeuner, se laver les dents. Ainsi l’enfant verra visuellement ce qu’il a à faire, où il en est : en toute autonomie.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK